Département de Psychiatrie

Crise des opiacés (Dre Suzanne Brissette, Dr Didier Jutras-Aswad)

Crise des opiacés (Dre Suzanne Brissette, Dr Didier Jutras-Aswad)

Les décès par surdose d’opioïdes sont en hausse constante au Québec (Le Devoir, mention CHUM)
« Le fentanyl est un médicament utilisé en médecine depuis très longtemps, mais dans les dernières années, des narcotrafiquants ont introduit un type de fentanyl illicite qu’ils mélangent à d’autres substances sans le dire aux consommateurs, et c’est souvent là que surviennent les intoxications », explique la Dre Suzanne Brissette, chercheuse et médecin au Service de médecine des toxicomanies du CHUM.

Les décès par surdose d’opioïdes sont en hausse constante au Québec

 

Opioïdes : une crise empirée par la démocratisation des antidouleurs (ICI Radio-Canada.ca Première émission Médium large avec Catherine Perrin en entrevue avec Dr Didier Jutras-Aswad, psychiatre, chercheur et directeur de l’Unité de psychiatrie du CHUM. Professeur à l’Université de Montréal le 31 août 2017, durée : 23 min 15 s)
Inaccessibles il y a quelques décennies, les antidouleurs à base d’opiacés sont désormais prescrits pour des conditions bénignes, rendant vulnérables d’autant plus de gens à la crise des opiacés causés par la présence de fentanyl dans les substances circulant sur le marché noir. Didier Jutras-Aswad, psychiatre et chercheur, et Suzanne Brissette, chercheuse et médecin, expliquent à Catherine Perrin qu’il faudra une panoplie d’interventions et un meilleur enseignement pour régler cette crise.

Opioïdes : une crise empirée par la démocratisation des antidouleurs

 

Le problème du fentanyl s’accentue aussi au Québec (ICI Radio-Canada, mention CHUM)
La docteure et chercheuse au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) Suzanne Brissette souligne que dans plusieurs cas, chez les personnes de 50 ans et plus, les opioïdes étaient utilisés comme un traitement médical. « Mais comme ce sont des médicaments qui peuvent être dangereux dans certaines circonstances, ils peuvent décéder accidentellement, même en prenant ça de façon prescrite.

Le problème du fentanyl s’accentue aussi au Québec

 

 

 

 

Comments are closed.